18 August 2015

Particularités de la traduction du texte de presse

As it says in the box above, this blog is for "translators, translation buyers and others interested in the special challenges of translating technical journalism between French and English (and to a certain extent between other western European languages)."
To be more precise it is for those interested in the special challenges of translating technical journalism for direct customers who commission adaptations or transcreations with the express aim of achieving the most positive impact possible on a well defined mother-tongue readership.

The habitual aim of this blog is thus different from considerations involving the translation of journalism for a publisher wishing to publish journalism in a second or nth language or the ('for information') translation of journalism for customers who wish to know what a given article says.

Articles on translating journalism of any kind being few* and far between, the post below focuses on a full-length paper on the translation of general journalism with examples mainly for French-to-Romanian. The paper was originally published in Traduire (issue 225, 2011, pp33-48) and has been available on line since 10 February 2014.
Revue Traduire : Présentation.
* A future post will review La traduction des textes journalistiques by René Meertens.
225 | 2011 : Traduire hors des sentiers battus

Particularités de la traduction du texte de presse : le problème du titre journalistique


par Carmen-Ecaterina Aştirbei, doctorante à l’université « Alexandru Ioan Cuza » de Iaşi, Roumanie et à l’Université de Bretagne-Sud de Lorient, France

Le skopos* est défini ainsi :
Quant aux articles à traduire, il y a d’une part ceux que font traduire dans une ou plusieurs langues des revues destinées à une région particulière, (par exemple, la National Geographic Society publie une édition française de sa revue). D’autre part, certaines publications paraissent simultanément dans plusieurs langues (par exemple, le Forum du désarmement est une revue publiée en français et en anglais par l’Institut des Nations Unies pour la recherche sur le désarmement). Une troisième catégorie est constituée par les articles traduits quotidiennement, d’une langue source dans une langue cible, afin d’offrir au public des informations d’actualité, d’ordre général ou appartenant à divers domaines d’activité. Par exemple, certains articles parus dans Le Monde peuvent être traduits dans des quotidiens roumains (Adevărul, Evenimentul zilei) afin d’apporter dans la langue cible le même contenu informationnel.
* Le terme skopos, d’origine grecque, signifie but ou objectif et a été introduit pendant les années (...) 
Mais il arrive que les destinataires du texte soient des profanes, des personnes peu familiarisées avec le domaine en question. Par exemple, un communiqué de presse est généralement lu par un journaliste qui n’a qu’une connaissance approximative du sujet présenté. D’habitude, les informations sont destinées au grand public et doivent donc être assimilées par le plus grand nombre de lecteurs possible. La clarté et la simplicité du style sont de rigueur. ... Le discours de presse est un discours de vulgarisation, adressé au grand public, raison pour laquelle les termes trop spécifiques doivent être évités. A contrario, le traducteur doit, lors de sa traduction, respecter la lettre et la terminologie du texte source si cela est nécessaire. Un article scientifique, même si c’est de la presse écrite, sera traduit d’une manière appropriée ; toute adaptation va altérer le contenu informationnel d’origine. Du point de vue de la théorie du skopos* aussi, formulée par Katarina Reiss, un texte à visée informative sera traduit en respectant l’invariance du contenu et en mettant, lors de la traduction, l’accent sur le texte cible et sur sa fonction dans la langue et la culture d’origine.

No comments:

Post a Comment

Translation and disruption #5

If the translation industry is indeed on the brink of disruptive innovation some of the things that may happen could include: change will ...